Si vous ne le saviez pas déjà, l’arrivée de la pluie et de la chute des feuilles se sont habillés de rose à partir du 1er octobre. A travers le monde, quatre semaines sont entièrement consacrées à la prévention et la sensibilisation du cancer du sein, ainsi qu’à la récolte de fonds pour soutenir la recherche sur le diagnostic et la guérison. Il s’agit également de mettre en lumière celles ou ceux (oui, les hommes aussi…) touchés par la maladie.

L’origine de l’Octobre rose

Dans les années 1990, la forte incidence mondiale du cancer du sein a déclenché un mouvement populaire aux Etats-Unis, plus connu sous le nom d’Octobre rose. Il s’est ensuite étendu dans le monde entier. La lutte contre le cancer du sein était au centre des préoccupations et la population était encouragée à y participer. 

C’est plus précisément en 1992 qu’Evelyn H. Lauder (à l’origine de la marque de cosmétiques Estée Lauder) co-crée le Ruban Rose avec Alexandra Penney, rédactrice en chef du Self Magazine. Une année plus tard, Lauder fonde la « Breast Cancer Research Foundation » pour soutenir l’innovation en matière de recherche clinique et génétique. 

Chaque année, de nombreux acteurs engagés dans cette lutte mettent en place des actions diverses. Si d’importants progrès ont déjà été réalisés, il est indispensable de continuer le combat contre la maladie.

Vous connaissez probablement une personne proche qui a été touchée : une maman, une sœur, la tante « cool » de la famille, … Quoi qu’il en soit, le cancer du sein représente une période difficile et peut-être terrifiante. En ces temps de Covid 19, il nous semble encore plus important de placer ce combat au centre de l’échiquier.

Briser les silences

En réalité, ce n’est pas tant le rose qui est au centre de nos préoccupations, mais bien la lutte contre la maladie, ou briser les silences. Mais comment réagir à notre échelle pour soutenir la lutte contre le cancer du sein ? Nous vous proposons quelques pistes, peut-être banales mais pourtant nécessaires. Nous souhaitons également vous rappeler que peu importe le type d’action(s) que vous entreprendrez, le plus important est de participer.

Les actions

Porter l’indémodable ruban rose

Le ruban mauve pour la maladie d’Alzheimer et les cancers des testicules et du pancréas, le ruban vert pour le cancer du rein, le gris pour les tumeurs cérébrales et infantiles, le turquoise pour le cancer des ovaires, le rouge pour le sida… et le rose pour le cancer du sein.

Mais que signifie-t-il réellement?

Illustration Non, il ne s’agit pas de faire du “pinkwashing” mais porter ce ruban est avant tout une façon de mettre un visage sur le cancer du sein et d’inviter les personnes que vous rencontrez à se renseigner sur la maladie, mais aussi à soutenir tous ceux qui en sont touchés. Certain.es le porteront pour rappeler que le cancer du sein peut affecter l’un de vos proches ou encore pour symboliser l’espoir et la solidarité.

Que vous aimiez ou non la couleur, n’ayez pas peur de porter votre ruban en octobre et/ou le mois de votre choix. Ce petit bout de tissu permet également de faire un micro don plus accessible, puisqu’il s’élève au prix de 1 euro.  

Vous trouverez sur cette carte tous les lieux où vous pouvez vous procurez une boite de rubans 

Faire don de ses cheveux 

La perte des cheveux est l’une des conséquences de la chimiothérapie. Certaines associations récupèrent donc vos cheveux coupés pour en faire des perruques, telle que Coupe d’Eclat, de Think Pink.

Attention : selon le site de Coupe d’Éclat, la queue de cheval doit mesurer au moins 30 cm et doit être brillante de santé. Néanmoins, peu importe la couleur ou la coloration, que vous soyez homme ou femme et peu importe votre âge, toutes les “queues de cheval” sont les bienvenues! 

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’association de votre choix. 

Les dons à travers les courses ou marches

Il est important de soutenir la recherche pour changer l’avenir. Pour cela, rien de plus simple, enfiler ses baskets et remuer ses gambettes! Des relais (Relais pour la vie) sont organisés quotidiennement (hors période Covid) et reversent intégralement les fonds récoltés à la Fondation contre le Cancer. Pas de panique, ces dons servent bel et bien à financer la recherche, l’accompagnement des patients, la prévention et la mobilisation de tous les moyens et services existants.

Plus récemment, Race for The Cure a organisé une course digitale lors du dernier week-end de septembre. Une marche de 3 km et une course de 6 km pour les plus téméraires. Au total, plus de 530.000 euros ont été récoltés, comptant plus de 40.000 participants (dont WomanFace).

Les « Woman Race » sont également organisées chaque année à travers la Belgique : La Liégeoise (Liège), Lasne Ladies Run & Walk (Lasne), la Tournaisienne (Tournai), La Gertrude Ladies Run & Walk (Nivelles), la Ladies Andenne (Andenne), … elles sont nombreuses.

Il existe également des dons directs :

Autres formes de dons

Le Fonds Share your Care: il a été mis en place afin d’aider les “victorieuses”. Le principe? Offrir à vos proches une attention ou une “surprise”, tel qu’un petit week-end par exemple. Pour cela, il suffit d’envoyer un message en communiquant les coordonnées de la personne que vous souhaitez mettre à l’honneur et expliquer pourquoi il ou elle mérite cette petite attention. Le prix est pris en charge par le Fonds.

Plus d’infos ici ! 

Le Fonds SMART: SMART pour Spécifique, Mesurable, Acceptable, Réaliste et Temporel. Ce Fonds soutient les recherches innovantes en Belgique. Il permet de donner une chance à un projet innovant et prometteur.

Plus d’infos ici

Bénévolat pour des organisations locales

Certes, le bénévolat est moins connu du grand public mais il est tout aussi impactant. Quelle que soit votre situation, vous pouvez œuvrer de bien des manières : Relais pour la vie, accompagnement des patients, récolte de fonds (actions locales, visites), information et prévention (stands, visites d’écoles, …), activités locales, travaux administratifs, …

Plus d’infos ici! 

De l’importance de palper vos boobs

N’oubliez pas que l’auto-palpation de vos seins est une stratégie utile pour détecter le cancer du sein à un stade précoce. Encouragez vos proches à faire de même.

Rejoignez par la même occasion le mouvement “Palpe tes boobs” de WomanFace. Comment ? Postez la photo la plus représentative de la prévention à vos yeux (une photo de 2 citrons, d’un soutien-gorge, du ruban rose, d’un fond rose,… faites aller votre imagination!), inscrivez le hashtag #palpetesboobs et taguez la page WomanFace pour qu’on gagne en visibilité.

 

Boo(b)stons ensemble la prévention ! 💪🎗️

Laisser un commentaire