WomanFace en est encore à ses débuts, restez attentives, du nouveau contenu arrive bientôt !

Les traitements entraînent souvent une mauvaise mine caractérisée par des traits creusés, un teint terne et un regard éteint. En suivant quelques règles basiques, il est possible de défatiguer le visage et de révéler l’éclat de la peau.

Je concentre mes efforts sur les yeux :

C’est là où le bât blesse et où la fatigue est la plus visible. Je respecte 3 étapes clés :

  1. Je camoufle les cernes: le cerne est un sous-ton de la peau. Le seul moyen de le gommer est de l’atténuer grâce à un correcteur adapté.

Lequel choisir ? Il y a 3 critères importants à prendre en considération pour une application réussie : la texture doit être crémeuse (pour camoufler de façon optimale) avec un applicateur mousse (pour faciliter l’application) et contenir des particules réflectrices de lumières (microbilles de nacre par exemple).

A noter : la couleur du correcteur est proche de celle de la carnation (éventuellement une teinte plus claire que le fond de teint, pas plus… On oublie l’effet masque de ski !).

  1. Je dégonfle les poches: les poches sont liées à un dysfonctionnement du système lymphatique. Pour drainer cette zone sensible, il est conseillé d’utiliser les produits adaptés (contour de l’œil spécifique qui contient des peptides et de la caféine notamment).

Attention à l’application : mouvements DELICATS, de l’intérieur vers l’extérieur de l’œil. Pour décongestionner les paupières, on peut aussi exercer de LEGERS tapotements pour relancer la fonction lymphatique.

  1. J’ouvre le regard: en appliquant une touche d’éclat à l’intérieur de l’œil par l’application d’un fard à paupières clair (blanc ou champagne).

 

Je détourne l’attention sur la bouche :

Grâce à l’utilisation de couleurs flashy et satinées, je redonne bonne mine à mon visage. Attention :  j’évite les couleurs peu flatteuses (beige et brun) qui éteignent le teint et le rendent terreux.

J’ajoute de la couleur :

Pas de maquillage réussi sans la touche finale : le blush. Celui-ci redessine les volumes et apporte la touche éclatante qui rehausse le teint. Mon conseil pour ne pas se tromper : une coloration « pêche » qui sied à toutes les carnations. Toutefois, si vous préférez les tonalités plus froides, vous pouvez opter pour un « bois de rose », à condition que la peau ne soit pas rougeaude suite aux traitements.

 

Le coup de bluff qui marche à tous les coups :

J’accessoirise ma tenue en y ajoutant du brillant ! Les boucles d’oreilles pendantes sont une arme imparable pour chasser la grise mine et apporter un coup d’éclat aux teints les plus tristes.

Marie Gilson, socio-esthéticienne

Retrouvez-moi sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/Milk-Soy-148060271914309/

Sources : Femme d’Aujourd’hui, N° 2/9/1/2020, Beauté : Nos astuces antifatigue, p. 20 et 21.

Laisser un commentaire

Fermer le menu