WomanFace en est encore à ses débuts, restez attentives, du nouveau contenu arrive bientôt !

Le maquillage fait des miracles sur les mines fatiguées sauf si on l’utilise comme une arme de destruction massive. Pour un résultat bluffant de naturel, on commence par adapter son make-up à son âge.

A 25 ans :

Le constat : ni ride, ni cerne à l’horizon et la peau est rebondie.

Le mantra : j’évite d’en faire des tonnes.

Je fonce : je camoufle les petites imperfections à l’aide d’une BB/CC cream. Pour la couleur, je choisis mon camp c’est-à-dire smoky intense au niveau des yeux et lèvres nude ou l’inverse (bouche rouge à croquer et regard à peine souligné).

J’évite : le highlighter (illuminateur) sur l’ensemble du visage au risque d’être confondue avec une prune (en journée) ou une boule à facettes (en soirée).

A 35 ans :

Le constat : les journées sont (trop) longues et les nuits (trop) courtes (merci BB).

Le mantra : le correcteur est mon meilleur ami. Vive la bonne mine !

Je fonce : je coche dans l’ordre les chiffres du tiercé gagnant dont voici la combinaison = blush, rouge à lèvres et mascara. S’il me reste du temps et de l’énergie : j’ajoute un trait d’eye-liner noir et je me brosse les sourcils vers le haut.

J’évite : le « no make-up » qui accentue le teint blafard et fait ressortir les marques de fatigue.

A 45 ans :

Le constat : le maquillage trop appuyé et non-adapté fait ressortir les rides et les signes de l’âge.

Le mantra : le mieux est l’ennemi du bien. Je troque ma truelle contre un pinceau.

Je fonce : l’équation gagnante = sérum + fond de teint fluide + trait de crayon sur les yeux + mascara noir + rouge satiné sur les lèvres + blush pêche.

J’évite : les « trop » : trop de brillance, trop de noir, trop de couleurs…

A 55 ans :

Le constat : plein feu sur les yeux.

Le mantra : ce qui va à 25 ans vieillit à 55.

Je fonce : je prépare ma peau par la pose d’un masque éclat. Je suis les étapes suivantes : camouflage des cernes (correcteur), pose d’un blush et d’une base 3D sur les lèvres (qui ne file pas)

J’évite : les textures poudres qui figent les traits.

 

Marie Gilson, socio-esthéticienne

Retrouvez-moi sur ma page Facebook :  https://www.facebook.com/Milk-Soy-148060271914309/

Sources : Marie-France, janvier et février 2020, Article « Maquillage, chic à tout âge », p. 46 à 50

Cet article a 2 commentaires

  1. Et après 55 ans, on n’existe plus?? Sympa!

    1. Ce n’est pas réservé pour les personnes ayant 55 ans mais bien à partir de 55 ans! Une bonne journée.

      L’équipe WomanFace et Marie

Laisser un commentaire

Fermer le menu