WomanFace en est encore à ses débuts, restez attentives, du nouveau contenu arrive bientôt !

« Se reconstruire »

 

Qu’est-ce que la mastectomie ?

 

Cette chirurgie, souvent proposée comme faisant partie du traitement contre le cancer du sein, s’apparente à une ablation du ou des sein(s). Elle peut être partielle ou totale. Il s’agit donc d’une opération assez lourde, aussi bien physiquement que mentalement et qui peut ainsi nécessiter réflexion et discussion.

Après cette intervention, les femmes peuvent penser à une reconstruction mammaire. Cette reconstruction reste une décision personnelle que chacune est libre de prendre ou non. Il existe d’ailleurs plusieurs techniques de reconstruction, notamment la pose de prothèses ou encore de tissus propres prélevés sur la patiente.

Cependant, seulement 30% des femmes se disent avoir été assez informées sur cette potentielle intervention. Suite à ce constat, nous avons alors essayé de nous renseigner via la plus grande encyclopédie de tous les temps : Internet.  Même cette gigantesque toile gorgée d’informations en tout genre reste sans réponse à la recherche « reconstruction mammaire et remboursement » ou encore « quelles sont les différentes techniques de reconstruction mammaire ».

Nous tenions donc à vous présenter ci-dessous nos conseils et indications afin de palier à cette absence d’informations concrètes et précises.

 

Notre conseil ultime :

 

Même si cela vous demande beaucoup d’efforts et de temps, renseignez-vous un maximum auprès de spécialistes.

Tout d’abord, prenez rendez-vous auprès d’un chirurgien plasticien spécialisé dans la reconstruction mammaire. En Belgique, le RBSPS regroupe des chirurgiens qui ont « la reconnaissance officielle du titre de Médecin Spécialiste en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique ». Une liste regroupant l’ensemble de ces chirurgiens a d’ailleurs été faite, vous la trouverez sur le site www.rbsps.org.

De plus, si vous en avez l’occasion, nous vous conseillons de demander un avis supplémentaire à un autre chirurgien. En effet, d’une part vous serez informée de manière plus complète et aurez plusieurs angles de vues, et d’autre part vous pourrez choisir celui qui vous convient le mieux.

 

Ensuite, prenez un rendez-vous auprès de votre mutuelle afin de vérifier ce à quoi vous avez droit : à quels types de remboursements et sous quelles conditions. En effet, depuis juillet 2019, une nouvelle convention de l’INAMI a été mise en place. Celle-ci permet un meilleur remboursement sur la totalité d’une reconstruction mammaire. Elle a pour but de permettre aux femmes de ne plus choisir leur technique de reconstruction selon son coût mais bien selon leur envie et convenance. Vous pouvez retrouver cette convention sur le site https://www.inami.fgov.be.  (A noter que nous vous conseillons de ne pas vous limiter à ces sites internet ou encore à celui de votre mutuelle mais de prendre contact avec eux afin d’obtenir le plus d’informations précises possibles.)

 

Une piste sur les différentes techniques générales :

 

Il existe différentes techniques de reconstruction mammaire, mais elles ne vous seront peut-être pas toutes proposées. En effet, il faut tenir compte des traitements que vous avez subis et de votre morphologie.

Voici une brève présentation de celles-ci, permettant d’avoir une vue d’ensemble :  

 

Ø  Reconstruction du sein par prothèse :

 

La technique : implantation d’une prothèse à l’intérieur de votre sein.

Les + : une prothèse d’«expansion» vous sera d’abord posée afin d’étendre la peau pendant quelques semaines. Cette première intervention se fera dans le cabinet de votre chirurgien. Une fois la peau détendue, la prothèse d’expansion sera remplacée par une prothèse permanente. Cette intervention se réalise en chirurgie ambulatoire. Vous sortez donc le jour de votre admission.

Les – : Elle ne donne pas un aspect très naturel à votre poitrine.

 

Ø  Reconstruction du sein par lambeau DIEP.

 

La technique : prélèvement de peau et graisse du ventre de la patiente pour le placer ensuite au niveau de la poitrine.

Les + : elle donne une forme naturelle à votre poitrine. Le résultat immédiat vous permet de vous habiller avec un décolleté.

Les – : c’est une intervention chirurgicale très lourde. Vous devez compter 5 à 7 jours d’hospitalisation et une convalescence durant entre 1 à 3 mois.

 

Ø  Reconstruction du sein du sein par Grand Dorsal :

 

La technique : utilisation du muscle grand dorsal et sa peau pour reconstruire le sein (ce muscle n’étant pas « utile » à la vie quotidienne)

Les + : elle donne une forme naturelle à votre poitrine et une cicatrice légère qui peut être cachée sous le coté du soutien-gorge. Le résultat immédiat vous permet de vous habiller avec un décolleté.

Les – : il est nécessaire d’avoir une petite poitrine et d’être mince. Dans certains cas, vos propres tissus ne seront pas suffisants et devront donc être complétés par un implant. Cette intervention vous demandera une hospitalisation de 3 à 7 jours et une convalescence de quelques semaines.

 

Ø  Reconstruction du sein par transfert graisseux

 

La technique : transfert de graisse de la patiente provenant d’un endroit propice à en donner vers la poitrine.

Les + : un résultat naturel, avec une répartition harmonieuse. A plus long terme, vous verrez des effets positifs sur la peau abimée par les rayons (plus de souplesse, diminutions des couleurs brunâtres). L’intervention chirurgicale est moins intrusive. Généralement, vous serez hospitalisée entre 12 à 24 heures.

Les – : il est nécessaire d’avoir un capital graisseux suffisant et d’avoir un poids stable (pas de variation). Le résultat n’est appréciable que 3 à 6 mois après.

 

 

Remarque : Les femmes ayant eu une tumorectomie, c’est-à-dire une ablation limitée à la tumeur, peuvent voir leur(s) sein(s) présenter des déformations. Dans certains cas, il est possible de les corriger par une chirurgie reconstructive ou plastique. Il est donc vivement conseillé aux femmes qui subiront cette intervention de bien se renseigner au préalable sur les possibilités de reconstruction auprès d’un chirurgien plasticien.

 

Le BRA Day (Breast Reconstruction Awareness Day), est une journée internationale dédiée à l’information et à la sensibilisation des femmes concernant la reconstruction mammaire. Elle se déroule une fois par an durant le milieu du mois d’octobre et permet de s’informer un maximum auprès de chirurgiens volontaires. Un bon nombre d’hôpitaux se mobilisent pour cette journée.

à A cette occasion, nous serons présents à l’hôpital de Liège le 16 octobre 2019. Pour plus d’information, n’hésitez pas à consulter le site www.rbsps.org

 

Nous vous souhaitons d’ores et déjà une belle reconstruction, tant physique que mentale.

 

 

L’équipe WomanFace 

Cet article a 1 commentaire

  1. Merci,merci pour ce résumé clair et bien expliqué

Laisser un commentaire

Fermer le menu