WomanFace en est encore à ses débuts, restez attentives, du nouveau contenu arrive bientôt !

Le cancer du sein est celui qui touche le plus les femmes

En effet, en moyenne, une femme sur quatre sera diagnostiquée atteinte du cancer avant ses 75 ans. Parmi celles-ci, un tiers souffrira du cancer du sein.

Cependant, détectée tôt, 90% de ces femmes peuvent être guéries. C’est donc pour ces deux raisons qu’il est primordial de se faire dépister !

 

Quand commencer à vérifier sa poitrine ?

En général, il est surtout recommandé aux femmes de plus de 50 ans de commencer à se faire dépister de manière régulière. Cependant, nous pensons que toutes les femmes devraient s’auto-palper. En effet, il est possible d’avoir un cancer du sein avant ses 50 ans, et cela existe même pour certaines femmes de moins de 30 ans. Alors n’hésitez plus : que cela soit le matin en vous habillant, sous la douche ou encore le soir en vous mettant en pyjama, #touchez-les ! Dans ce cas, si vous sentez ou voyez quelque chose d’inhabituel, vous pourrez rapidement prendre contact avec votre médecin.

 

Mais comment faire ?

En premier lieu, pour réussir à détecter que quelque chose devient inhabituel, il faut savoir ce qui est habituel.

Nos seins sont remplis de tissus glandulaires que nous pouvons sentir comme des petites boules, nos mamelons peuvent avoir une forme atypique…. Et pourtant, cela ne signifie pas pour autant que nous avons un cancer du sein. Le plus important est de s’apercevoir des changements, qu’ils soient visuels ou sensoriels. Connaitre ses seins est ainsi la première étape. Et pour ce faire, il faut les toucher souvent !

Pour bien s’y prendre, il suffit de lever le bras droit en l’air et de se toucher le sein droit avec les trois doigts centraux de la main gauche. Il est nécessaire de palper l’entièreté du sein en procédant de manière circulaire. Imaginez que votre sein est une horloge et que votre main gauche est l’aiguille. Vous réalisez ainsi des tours d’horloge en colimaçon, en commençant par l’extérieur du sein pour arriver vers le mamelon. Ensuite, touchez vos aisselles et la partie entre cette dernière et le sein. Une fois le sein droit vérifié, il faut répéter l’opération pour le gauche : pas de jaloux ! 

A noter que pendant les menstruations, les seins ne sont pas pareils. C’est normal, ne vous alarmez pas.

 

La mammographie, c’est quoi ?

 

Le mammotest est une radiographie des seins. Cet examen permet de détecter les potentiels nodules cachés dans votre poitrine. Malgré qu’il soit très désagréable (dû à l’aplatissement des seins), il est très utile ! Entre 50 et 69 ans, toutes les femmes y ont droit gratuitement à fréquence d’une fois tous les deux ans. Cette tranche d’âge peut paraitre étroite, mais c’est durant celle-ci que les femmes sont le plus touchées par ce cancer et où le dépistage est le plus efficace. 

Savez-vous que les résultats sont lus par deux radiologues différents de manière indépendante ? De cette manière, l’analyse est dite « contrôlée ». Si les deux experts ne sont pas d’accord, un troisième donnera son avis.

A partir de 50 ans, si vous êtes bien affiliée à une mutualité belge, vous recevrez une lettre d’invitation à passer cette mammographie. Cette lettre vous sera alors à nouveau envoyée deux ans plus tard à dater du dernier dépistage.

 

L’échographie ?

Cet examen peut être programmé en même temps que la mammographie. Il permet une analyse plus précise, prévue essentiellement pour des seins qui contiennent beaucoup de glandes. Cet examen est indolore et permet de voir si une tumeur est maligne.

Ne négligeons pas nos seins.

Retrouvez toutes les informations techniques sur www.lemammotest.be

L’équipe WomanFace

Laisser un commentaire

Fermer le menu